Scriptothérapie

Scriptothérapie quand Écrire délivre.

 Parce qu’il y a peu de temps encore, les jeunes filles tenaient un carnet intime afin d’y consigner tous leurs petits secrets.

Parce qu’avec le temps, celui-ci a été délaissé au profit des blogs et que vous n’avez pas nécessairement l’envie d’être lu(e), ni vocation à apporter des conseils.

Ce que nous vous proposons est différent, novateur et possible pour tous : aux balbutiants, à ceux qui n’écrivent que des mails ou des listes de courses tout comme aux habitués des grandes proses.

Pourquoi écrire ?

Avant tout, pour vous faire du bien. Imaginez tout ce que vous pouvez coucher sur du papier au travers de ce simple exemple de dialogue :

  • Je déteste les choux-fleurs, elle le sait parfaitement ! À chaque repas de famille, c’est la même chose. Elle me tend le plat en minaudant : vous en reprendrez bien, Mélanie ?

  • Non merci, je n’aime pas trop cela, vous le savez bien.

  • Ah bon ! Cela a dû m’échapper. Marc, tu m’avais dit qu’elle adorait les choux-fleurs.

  • Je ne crois pas maman, tu dois confondre.

  • Mais oui, suis-je bête ? C’est Héléna qui adorait cela. Il faut dire avec toutes tes conquêtes, je ne sais plus où donner de la tête. Vous ne m’en voulez pas ma chère …

Nous avons tous vécu des scènes plus ou moins identiques. Ici nous avons relaté les faits, en mettant en avance l’hypocrisie. La même scène peut être réécrite en y rajoutant d’autres émotions : l’ennui, la colère, mais également des gros mots … en écriture tout est permis.

Après tout, ce sont des personnages derrières lesquels vous pouvez cacher qui vous désirez et à qui vous pouvez faire dire ce que vous voulez.

Vous l’aurez compris, écrire délivre.

Que cela fait du bien d’écrire que jolie maman est un poison ! Surtout qu’il ne nous est parfois pas autorisé d’exprimer ces émotions ou que nous n’osons simplement pas, que nous ne voulons pas déclarer la guerre …

La plume devient dans ce cas un exutoire, une manière de se débarrasser du passé, d’arrêter de s’en vouloir pour ce que l’on n’a pas osé dire ou faire.

Vous avez envie de rabattre le caquet de votre voisine qui vous espionne sans cesse : allez-y, prenez une feuille de papier et dites-lui tout ce que vous avez sur le cœur… vous verrez combien il est salutaire de prendre un peu de distance, de dédramatiser les faits.

Et rien ne vous empêche d’écrire un épisode joyeux, comique … dans le seul but de prendre un peu de plaisir.

Attention, malgré son nom, la scriptothérapie n’a aucune vocation à soigner, il s’agit d’un outil de pleine conscience. Notre but est de vous amener à mettre des mots sur les émotions, à déposer votre histoire ou une partie de celle-ci par écrit afin de vous débarrasser d’un passé douloureux ou vous procurer une franche rigolade.

Que proposons-nous ?

Des ateliers et des séances de scriptothérapie d’une journée.

Un prête plume.

Un décodage de vos écrits.

Comment ?

Plusieurs outils sont à notre disposition :

  • L’écriture libre de quelques lignes : dans ce cas, vous choisissez le thème, l’histoire que vous désirez raconter. Des consignes vous sont données en termes de temps imparti, de nombre de lignes … Tout le reste vous est propre : vous racontez votre propre histoire, vous choisissez un personnage fictif (humain, animal, extra-terrestre, peu importe), vous ne racontez que les faits ou vous lancez dans l’imagination, c’est votre choix. Dans ce cas, le but est de vous apprendre à mettre le mot juste correspondant à l’émotion que vous désirez exprimer. Ne pensez pas que cela soit si simple. Entre le noir et le blanc, il y a plusieurs nuances … qui sont lien d’avoir été toutes rapportées dans un célèbre roman.

  • L’écriture imposée : cette fois, le début de l’histoire vous est fourni ou des morceaux de celle-ci. Cela peut être quelques phrases, une introduction … à vous de poursuivre. Le but est toujours de mettre des mots sur les émotions, mais vous verrez qu’il est encore plus difficile d’exprimer correctement les émotions d’autrui.

  • L’écriture personnelle : au cours de cet exercice, vous assumez le fait que vous écrivez en « je » et que vous êtes le personnage principal. Ce que vous nous livrez est votre ressenti profond. Vous vous souvenez de ce que vous avez ressenti, dit et fait et ceci va nous permettre d’aller plus loin, dans la compréhension de vos émotions et de celles d’autrui. Après avoir écrit votre récit (quelques pages), vous pourrez en discuter avec un coach spécialisé dans la gestion des émotions. Le but est de décrypter vos réactions et celles de l’autre, d’imaginer ce qui aurait pu être perçu différemment et imaginer ce que vous auriez fait en ayant pu savoir à l’avance comment l’autre se comporterait. Simplement, parce que dans la vie certaines situations ont tendance à se répéter, mais aussi parce que certaines personnes font partie intégrante de notre vie et nous ne pouvons les éviter. Apprendre comment se comporter en leur présence pour ne pas souffrir est un atout considérable.

  • Le prête plume : écrire vous ? Impossible, vous détestez cela. Pourtant vous aimeriez bien pouvoir étaler ce que vous pensez réellement.

Vous n’êtes pas le(a) seul(e) et même dans ce cas, nous pouvons vous aider. Vous dictez votre histoire à un prête plume qui se charge de mettre en musique le plus fidèlement possible ce que vous lui aurez raconté. Il vous revient ensuite de corriger ce qui aurait été mal compris. Cela vous apprendra également à présenter votre histoire : trop souvent nous sommes persuadés d’être clairs dans nos consignes verbales, alors que ce n’est pas le cas. Une fois l’écrit validé par vos soins, vient le travail d’analyse des émotions, comme pour les autres propositions.

Ce que la scriptographie n’est pas :

L’écriture d’une biographie : celle-ci est un travail bien plus conséquent, qui demande de vérifier ses sources, d’avoir un style littéraire.

Une séance de psychothérapie : certaines personnes vivent des épreuves qui nécessitent l’intervention d’un(e) psychologue ou d’un(e) psychiatre, mais ce n’est pas ce que nous sommes, ni ce que nous proposons.

Un jugement de votre écrit : en aucun cas, nous ne vous donnerons une évaluation de votre écrit, sur base de sa cohérence ou de son style car l’exercice n’est pas littéraire.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter: