Les auteurs

Yasmina Bouko

Yasmina Bouko, née en 1966, vit à Waterloo en Belgique. Mariée, mère de trois enfants, elle consacre la première partie de son existence à la recherche clinique. Passionnée par la cancérologie, elle travaille auprès d’hôpitaux et pour l’industrie pharmaceutique et s’oriente ensuite vers la rédaction scientifique et médicale.

La jalousie de certains de ses collègues du milieu hospitalier la mènera à subir humiliations, harcèlement et accusations au point de développer un syndrome de stress post-traumatique, malgré le soutien et la confiance de grands médecins et scientifiques. En décembre 2015, la veille de Noël, sa vie bascule à nouveau lorsqu’on lui diagnostique une insuffisance cardiaque grave, alors que rien ne la prédisposait à développer cette maladie. Elle peut voir dans les yeux de son mari, médecin, que les chances de s’en sortir sont maigres et très vite, les cardiologues lui parlent de greffe cardiaque. Moins d’un an plus tard, le sort s’acharne encore lorsqu’elle apprend que sa fille a tenté de mettre fin à ses jours en sautant d’un pont enjambant une autoroute, suite à du harcèlement scolaire. C’est au chevet de sa fille qu’elle commencera à écrire des romans.

Et pourtant, malgré ces nombreuses épreuves, elle continue d’aimer les siens, les autres, la vie. La haine et la rancune ne seront jamais son leitmotiv, que du contraire. Elle réoriente sa vie en fonction de ses problèmes de santé.  Faisant mentir le dicton selon lequel tout oppose sciences et littérature, elle est l’auteure de romans à tiroirs mêlant passé et présent, faits historiques et fiction, passion et meurtres. Son premier écrit : Tout le mal que tu nous as fait (Éditions Amalthée, 2016) nous emporte au Texas. Prenez donc une tasse de thé (Le livre en papier, 2018) nous plonge en plein Printemps de Prague, en 1968.

Ses romans sont illustrés par sa fille à qui elle s’attache surtout à redonner l’envie de vivre et à lui procurer le plaisir qu’elle n’a pas su trouver jusqu’à présent.

C’est dire si elle connaît les émotions ! Si celles-ci la détruisent dans un premier temps, elle développe une capacité de résilience inouïe grâce à leur gestion et s’entoure de personnes de valeurs et qui comptent réellement à ses yeux.

C’est donc tout naturellement que de son amitié avec Christian Debast, coach, soit née l’envie d’apporter ensemble leur vécu et leur expérience afin de vous en faire bénéficier.

Christian Debast

 Christian Debast a 63 ans au moment où il décide de mettre fin à sa carrière administrative pour se consacrer pleinement à sa passion : le coaching.

Ses 47 années de vie professionnelle dans des secteurs très variés (la sidérurgie et plus particulièrement les célèbres forges de Clabecq, le jeu et en l’occurrence La Loterie Nationale, le domaine des assurances et in fine les hôpitaux) lui ont apporté une expérience inestimable du milieu des entreprises. S’il a essentiellement œuvré en qualité de cadre et de cadre dirigeant, il sait néanmoins ce que signifie se réorienter, redémarrer une activité, se faire à de nouvelles personnes et évoluer sur le plan personnel et sur celui des technologies toujours plus poussées.

Si ce parcourt a abouti à la fonction de directeur administratif au Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons Borinage (une intercommunale regroupant les hôpitaux d’Ambroise Paré et du Chêne aux Haies) jusqu’à sa retraite, en date du premier octobre 2017, il n’en a pas moins été semé de difficultés.

En effet, on n’atteint pas 64 ans sans avoir en bagage une expérience de vie riche dans tous les domaines et sans n’avoir jamais connu de véritables périodes de remise en question : maladie grave, divorce … mais aussi des joies : celles d’être remarié et heureux dans son couple, d’avoir deux magnifiques enfants, trois petits-enfants et d’avoir rencontré une multitude de personnes toutes plus intéressantes les unes que les autres. Car la spécialité de Christian, c’est l’humain qu’il entoure de son empathie. Un autre de ses atouts est sa capacité de résilience, sa faculté de se relever qu’il désire mettre à profit de ceux qui traversent des moments de doutes dans leur vie. L’intelligence du cœur (ou intelligence émotionnelle) est pour lui aussi importante que la notion de quotient intellectuel et son parcours lui a montré combien les émotions peuvent être des ennemies alors qu’il nous suffit de les appréhender pour en faire des alliées. Coach certifié de l’institut de Coaching International  (Master Coach, Coach de la Santé et du Bien-Etre, Praticien de l’Investigation Appréciative) , il vient de terminer une formation sur le CLEEN, Coaching de Libération des Empreintes Emotionnelles Négatives.

Coach à temps partiel depuis 2014 et à temps plein depuis 2017, la majorité de ses clients en coaching individuel lui sont référés par des médecins généralistes. Également spécialisé dans le coaching d’équipe, il se base sur le modèle de l’Investigation appréciative tout en s’appuyant sur son expérience professionnelle.